• Je suis tant et si peu...

     

    mes semblables le sont tout autant

    pourtant j'ai parfois la sensation

    d'être seule dans cette réflexion ...

     

     

    Peut-être

    que mes murailles

    m'empêchent de voir

    la vérité de l'être...

     

     

    derrière mes barrières

    je me sens à l'abri, dans l'oubli...

    ne pouvant changer...l'inchangeable

    je change en secret

    sous peine

    de stagner en silence...

     

    je refuse

    les oeillères imposées

    par des acteurs de la vie

    que d'elle s'excusent

    disant

    "la vie est ainsi"!

    Ses égaux, eux

    n'ayant aucune excuse...

     

    Parmi mes choix

    je choisis de m'ouvrir au monde

    non pas sans crainte de déception

    sur mon chemin d'existence

    encore une, ne fais pas la différence...

     

    Je suis

    ce que je suis

    et puis...

     

    La vie n'est pas l'éternité !

    Elle n'est pas mesurable dans le temps...

     

    Dans la vie

    tout est d'avance compté..."prédestiné"

    autant la vivre comme on la sent

    elle ne s'apprend qu'en vivant...

     

    En tant qu'être

    je parcours la vie

    au lieu de la survoler

    malgré que pris très tôt mon envol

    ou plutôt

    jetée du nid !

     

    Mon enfance ?

     

    Vague souvenir de son existence...

    mon adolescence ?

     

    J'ai appris à marcher seule

    accueilli d'autres êtres...partage ma vie

    trouvé

    la raison d'être

    ma raison d'être...

     

     

     A la vie

    humainement, j'ai porté et apporté

    d'autres boutons de rose

    âmes écloses

    êtres"sages"

    ou "un peu sauvages"

    parfois changeants

    incertains

     égaux et si différents...

    porteurs de vie!

     

    Leur seule liberté

    être ce qu'ils sont

    tout comme je le suis...

     

     

     

    ©Moi-Même 

      


    votre commentaire
  •  
     
    Je suis
    à l’image de mes semblables
    avant même de me savoir
    un être parmi des êtres…
     
    Désormais
    Confrontée à ce que je suis
    Mon seul maître ?
     
     De par mes actes je grandis
    ou
    Demeure "petit"
    entraînée par les facettes de ma personnalité
    que j’ai moi-même développé
    reconnais le bon , le mauvais
    le positif
    le négatif
    la lumière et l’ombre
    ces côtés de la vie
    qui font des êtres "sages"
    ou demeurer
    "un peu sauvages"
    parfois changeants
    incertains
     égaux et si différents…

     

     
    je suit les règles de vie
    puise dans les choix offerts
    parfois conséquents, irréversibles malheureusement
    les erreurs sont indélébiles
    mes écarts révoltés
    vite fait bien fait payés…
    cette offrande qui est la vie
    a un prix …
     
     
     
    Une vie…
    un laps de temps 
     me semble insuffisant
    quand tant de rêves à réaliser
    parmi eux, beaucoup d’illusions…
    et pourtant
    au bénéfice du doute
    parce que l’avenir n’est pas prédit
     et le destin peut être tracé
    je bataille
    et survie
    autour de mon existence
    bâtis des murailles
    en protection des regards
    des "sages"
    bien trop "assagis"…
     
     
     ©Moi-Même

     

       
    à suivre

    votre commentaire
  •  
    Esprit … libre
    survol de la vie à venir
    âme éclose
    tel un bouton de rose
    fragile
    parfumée
    à la valeur…inestimable…
    enivrante senteur
    que celle de l’existence…
    offrande magique 
    imposée
    sa durée? La vie!
     
    Reçue vierge
    de suite entamée
    bien avant le savoir
    ni son utilité
    sans quoi ni pourquoi…Moi!
    Moi
    inconnu
    dés lors … exister…existe déjà
    l’existence n’étant ressentie
    qu’une fois reconnue…
     
    de l’inconscience née
    à la conscience acquise
    je porte le poids d’une vie
    à la vie soumise
    ma liberté d’exister
    n’est autre que le devoir être…
     
     
     
    (à suivre …)
     
     
     
    ©Moi-Même

     

     

    votre commentaire
  •  

    Exprimer les maux tus

    jusqu'à ce qu'ils semblent disparus! 

    J'ai fait le tour de mon bagage

    retourné la valise de mon langage

    omis quelques mots impardonnables

    inavouables

    puis

    certains dont mon intellect rejette...  

     

     L'existence

    usée par des tabous imposés

    remplie de maux aigus inexprimés

    maux extirpés à chaque mot né

    abcès percé en chaque réflexion libérée... 

     J'ai appris la différence

    entre tristesse,mélancolie, nostalgie,"souffrance" 

    en toute impuissance

    je récolte l'intolérance

     médisance

    préjugés

    le bon sens...dont je retiens la présence

    est le guide de mes pensées

    mais, suis-je vraiment sensée? 

    Conséquence?

    Entre mots le fardeau devient délivrance!

     

    Est-ce le moment de tirer ma révérence?

    Tourner le dos à ce que est devenu

     

     les inédits de ma conscience

    convictions d'une vie

    constatations de l'errance de ce que se vit en silence... 

     Ne vous méprenez pas

    le bonheur malgré qu'inexprimé dans mes lignes

    anime ma vie

    je ne suis pas à plaindre

    je vis! 

    Demeurent indélébiles

    mes souvenirs heureux

    lueur de joie qu'illumine mes pas

    liens auxquels je m'attache pour ne pas perdre le fil... 

     

      ©Moi-Même

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires